L’état des soldes de gestion (E.S.G)




L’état des soldes de gestion (E.S.G) : La connaissance du seul résultat net de l’exercice est insuffisante pour porter une appréciation sur la manière dont le résultat est obtenu.On distinguant différents niveaux dans les produits et les charges, on peut calculer, pour chaque niveau, une fraction du résultat global, appelé :l’état des soldes de gestion (E.S.G) Il est composé de deux tableaux : + Le tableau de formation de résultat (T.F.R )+ Le tableau de calcul de l’auto financement (A.F) après le calcul de la capacité d’auto financement. (C.A.F).

A) Le T.F.R :

- La marge brute (M.B) :

MB = Ventes de marchandises – Achats revendu de marchandises.

- La production de l’exercice (P.E) : 

 PE = Ventes de biens et services produits + Variation des stocks de produits + Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même . 

 - Consommation de l’exercice : (C.E) 

 CE = Achats consommés de matières et fournitures +Autres charge Externes. 

 - La valeur ajoutée : (V.A) 

 VA = Marge brute +Production de l’exercice – Consommation del’exercice.

- Excédent brut d’exploitation (E.B.E) ou insuffisances brute d’exp. (I.B.E) 

 E.B.E ou I.B.E = Valeur ajoutée + subvention d’exploitation –impôts et taxe –charges de personnel 

- Résultat d’exploitation : (R.E) (+ ou -) 

 RE = EBE + autres produits d’exploitation – Autres charges d’exploitation + reprise d’exploitation – Dotation d’exploitation 

 - Résultat courant. (R.C) (+ ou -) 

 RC = RE ± Résultat financier. 

 - Résultat Net de l'Exercice : (R.N) (+ ou -) : 

 R.N= RC (+/-) Résultat non courant – impôts sur les résultats. 

 La capacité d’autofinancement et l’autofinancement. 

 A) La capacité d’autofinancement (CAF)
 a) Définition :« La capacité d’autofinancement (CAF) correspond à la capacité de l’entreprise à générer des ressources internes découlant de la réalisation de la réalisation de son activité globale, courante et non courante. » La capacité d’autofinancement est d’avantage sur indicateur de ressources potentielles que des ressources effectives, c’est également un indicateur de performance de l’activité pour l’entreprise .

b) Calcule de la CAF :
La CAF peut être calculé de deux manières : en amort ou en aval du CPC ; qu’on qualifie de méthode soustractive et de méthode additive.

 • La méthode soustractive : CAF = EBE + Produits encaissables - Charges décaissables : Produits encaissables• Autres produits d’exploitation• Transferts de charges• Produits financiers• Produits non courants Charges décaissables • Autres charges d’exploitation• Charges financières• Charges non courantes• Impôts sur les résultats

 • La méthode additive : La CAF peut être définie en parlant du résultat net de l’Exercice (niveau aval du compte résultat).CAF = (Résultat net + Dotations* - Reprises** - Produits de cession d’immob + Valeur net d’amortissements des immob cédées) * A l’exclusion des dotations relatives aux Actifs et Passifs circulants et à la Trésorerie ** Sauf les reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la Trésorerie.

 B) Le concept d’autofinancement:
a) Définition : « L’autofinancement est un indicateur du potentiel de financement interne dont peut disposer l’entreprise, c’est donc un moyen de financement dégagé par l’entreprise du fait de son activité. »
b) Calcul de l'Autofinancement:
Selon l’affectation de l’autofinancement, on distingue souvent:• L’autofinancement de maintien : financement d’investissement de remplacement.• L’autofinancement de croissance : financement d’investissements nouveau.L’autofinancement résulte de la CAF diminuée de la distribution des bénéfices aux actionnaires. L’AFI = CAF - distribution de Bénéfices L’autofinancement ne peut correspondre a une ressource interne effective que si l’activité de l’autre puise est bénéficiaire


edit cepat

Smiley face


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

L’état des soldes de gestion (E.S.G)