mercredi 2 janvier 2019

Résumé MCD (Modelé conceptuel des données)

Le MCD (modèle conceptuel des données) a pour but de représenter les données qui seront utilisées par le système d'information au façon structurée.
Après donné un nom à l’ensemble des données on étudie les relations existantes entre ces données.
A. Présentation des concepts du MCD
1. Entité 
Une entité représente un objet du système d'information (acteur, document, concept, …), ou plus exactement un ensemble d’objets ayant les mêmes caractéristiques. on met les informations nécessaires et suffisantes pour caractériser cette entité. Ces informations sont appelées propriétés.
2. Association 
C’est un lien entre deux entités (ou plus). On doit lui donner un nom.
Une association possède parfois des propriétés.
3. Cardinalités
combien de fois au minimum et au maximum le lien entre 2 entités peut se produire.
Il y a trois valeurs typiques : 0, 1 et N (plusieurs).

B. Règles de base pour la construction d’un MCD
1. Règles concernant les propriétés 

  •  Une propriété ne peut pas apparaître plusieurs fois dans un MCD(toutes les propriétés d’un MCD doivent être différentes les unes des autres.)

Exemples : Une propriété Date dans une entité COMMANDE et une entité FACTURE. il faudrait remplacer Date par Date_commande et Date_facture par exemple.

  • Toute propriété ne doit avoir à un moment donné qu’une seule valeur pour une occurrence. Par conséquent, un nom de propriété doit toujours être au singulier.



Exemple : Dans la propriété note d’une entité ELEVE, on ne peut avoir qu’une seule note. Si on veut la note de plusieurs matières, il faut mettre autant de propriétés qu’il y a de matières, par exemple noteMath, noteScience, notePhysics, etc.

2. Règles concernant les entités

  • Toute entité doit comporter un identifiant qui permet de distinguer entre elles toutes les occurrences d’une même entité.
  • Pour chaque occurrence d’une entité, il doit avoir une seule valeur pour chacune des propriétés à un instant donné.

3. Règles concernant les associations

  • Deux occurrences d’association ne peuvent pas avoir le même identifiant. Pour une occurrence, l’identifiant ne doit jamais changer de valeur (l’identifiant est une propriété constante).
  • Une association peut avoir des propriétés, mais ce n’est pas obligatoire.


C. Les cardinalités
La cardinalité minimale
Elle est exprimée presque toujours par l’une des deux valeurs 0 ou 1.
Elle traduit combien de fois au minimum une occurrence de l’entité participe à l’association.
La cardinalité maximale
Elle traduit combien de fois au maximum l’entité peut être en relation avec l’association.
Cela peut être plusieurs fois (si c’est un nombre indéterminé, on indique la valeur n) ou une seule fois.


logoblog


Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire