mardi 3 décembre 2019

La valeur ajoutée


La valeur ajoutée d'une entreprise mesure la création de valeur d'une entreprise avant tout. C'est un terme financier et comptable qui est mesuré au compte de résultat. La valeur ajoutée permet d’évaluer la richesse créée pour la production de biens ou de services. C'est la valeur supplémentaire apportée au ressources que l'on utilise, ce niveau de valeur est accordé par les clients qui sont prêts à payer cette somme en contrepartie de la production (intellectuelle ou physique) de l'entreprise. Il est à noter que la valeur ajoutée peut être brute ou nette. Au niveau d'une entreprise la valeur ajoutée représente la création de valeur directe lors de l'établissement d'un produit.

Qu'est ce que la valeur ajoutée d'une entreprise ?

La valeur ajoutée est le niveau de richesse que l'entreprise créée, financièrement c'est l'excédent d'argent que l'entreprise perçoit par rapport à son coût de production. L'histoire de la valeur ajoutée et de la valeur manière générale est aussi vieille que le commerce. Dans un monde simple (sans impôts, salariés, banquiers, etc) prenons l'exemple d'un vendeur de tapis. Notre vendeur de tapis de l'an - 1 500 fabrique ses tapis chez lui, il achète de la laine auprès de l'éleveur à 5 sous par tapis qu'il revend 10 sous une fois produit. La matière première (la laine) brute vaut 5 sous mais une fois transformée (mise sous une autre forme) un consommateur sera prêt à payer 10 sous. Toute entreprise fonctionne sur ce principe (entreprise commerciale ou de services) : en transformant ou agissant sur une matière un individuel serait capable d'en payer un prix supérieur à son état initial. C'est en quelque sorte le passage d'un état A (en général brut) à un état B (transformé) qui donne à la même matière première une plus grande valeur.

La valeur ajoutée d'une entreprise est consommée (ou dégradée) par la suite

Au niveau du compte de résultat la valeur ajoutée n'est pas tout en bas ! Cet indicateur mesure la performance du processus, le fait de transformer de la laine en tapis augmente la valeur initiale de la laine brute. L'entreprise elle (et les différents agents qui l'entourent) n'a perçu aucune valeur à ce stade. Autrement dit, notre marchand producteur de tapis dans notre monde vit isolé, fabrique ses tapis avec ses mains, ne consomme ni eau, ni nourriture, ni machine, chaussures, etc. Or en réalité, afin de transformer cette matière première il faut bien plus que ses mains et son talent. C'est de la que découle le reste du compte de résultat. On ne fait pas une entreprise tout seul (en général), tout artisan, commerçant, profession libérale consomme des ressources dans le cadre de sa transformation de matière première. Il convient donc de "comptabiliser" ou noter tous les agents aidant à cette création de valeur et les rémunérer au juste prix (au prix de leur création de valeur à eux), ce qui donne naissance aux chaines de valeur et à leur croisement. La résultante de toutes ces chaines qui se croisent est ce que l'on appelle l'économie.
En usant de ses mains pour fabriquer ses tapis, notre commerçant s'est fait des ampoules, il les traite en achetant de la pommade à un guérisseur. Cette dépense ne serait pas intervenue si le marchant ne faisait pas de tapis, il est donc normal de l’effectuer non à sa vie quotidienne mais au cadre de son activité (à son bilan et compte de résultat), dans ce cas précis l'homme étant la machine de production il s'agit d'un coût de maintenance qui est une charge indirecte (dans le sens ou elle n'est pas obligatoire au processus de création de valeur).

La valeur ajoutée d'une entreprise de services
L'entreprise de service crée de la valeur, il est normal qu'elle possède donc une valeur ajoutée à un moment. La notion de valeur ajoutée est une notion comptable et financière à ne pas confondre avec une notion économique plus large qu'est la création de valeur (même si les deux sont liées). Si nous reprenons le raisonnement précédent, la valeur est ajoutée du fait qu'un client est prêt à payer un coût supérieur à la valeur de la matière première (il paye la transformation de celle-ci). La valeur ajoutée dans le cadre d'une entreprise de service est de nature légèrement différente : un consommateur est prêt à payer un montant pour qu'on résolve son problème. On peut considérer si vous êtes consultant indépendant ou baby-sitter votre valeur ajoutée est maximale : votre chiffre d'affaire est votre valeur ajoutée dans le sens ou la production de votre conseil est la transformation de vos idées (ou votre présence pour le babysitter) en argent, vos idées coûtes 0 DH d'où la valeur ajoutée est égale au chiffre d'affaires. En termes de TVA, l'état considérera que vous facturez de la TVA (TVA collectée) sans avoir déduit de TVA (pas d'achats donc pas de TVA déductible).

Attention, ce n'est qu'un modèle de valorisation de vos services, on pourrait considérer que pour avoir ces idées il vous a fallu étudier (qui représentent un coût : logement, frais d'inscription, etc).

La création de valeur pour le client : différence entre valeur et valeur ajoutée

La valeur est indexée au prix qu'une personne est prête à payer pour un bien ou un service, il peut y avoir création de valeur sans rien faire seulement du fait que le marché est prêt à payer plus aujourd'hui qu'hier. Prenons le cas d'un terrain situé à 20 km de la ville de Paris il y a 100 ans, ce même appartement probablement se revendrait entre 5 et 10 fois plus aujourd'hui, le propriétaire sans faire particulièrement de transformation bénéfice de la création de valeur de l'attractivité de sa localité. La spéculation en bourse est l'extrême exemple de fluctuation de valeur de façon exogène.
Une personne a envie de se détendre (un besoin psychologique), elle est prête à payer 100 DH pour que vous lui chantiez une chanson. La création de valeur est faite pour le client, cette personne valorise votre aide pour la détendre à 100 DH. Le concept de valorisation dans ce cas est abstrait, il dépend de plusieurs choses : l'offre et la demande, le niveau d'urgence, la confiance, le service après vente, etc ...

Nous parlons ici de création de valeur au sens économique plus que de valeur ajoutée au sens comptable (compte de résultat ou TVA par exemple).

Le calcul de la valeur ajoutée d'une entreprise
La valeur ajoutée est la richesse générée par une entreprise ou un agent économique au cours d’un exercice. Elle est définie comme la différence entre le chiffre d’affaires et la valeur des biens consommés (consommations intermédiaires). En comptabilité et finances, on retrouve cette notion au niveau du compte de résultat d'une entreprise.
Valeur ajoutée brute = chiffre d’affaires - coûts directs intervenants dans la création du produit ou service
Prenons un exemple pour illustrer en quoi la valeur est ajoutée:

Si vous êtes boulanger et que vous produisez des baguettes de pain, il vous faut utiliser des ingrédients, tels que : de la farine, de l'eau, du sel, un four, etc. La baguette, le produit fini qui sera vendu, n'est que le produit de tous ces ingrédients, cependant, la valeur que le consommateur est prêt à payer pour cette baguette est supérieur au prix des ingrédients utilisés.

Autrement dit : 100 g de farine, beurre, une pincée de sel et de l'eau, séparément ont un certain coût, lorsqu'ils sont transformés (ou cuisinés dans ce cas) pour former une baguette, la valeur du produit final est supérieure à ce coût initial. On a donc créé de la valeur à travers la transformation de ces ingrédients de base.

La valeur à proprement parler est plus difficile à expliquer, il est lié au besoin de la cible que l'on vise et à l'état du marché. La valeur créée pour le consommateur pourrait être perçue comme :

• Le savoir faire : tout le monde ne sait pas faire de baguette. Le boulanger valorise son savoir faire
• Le temps gagné : on pourrait faire une baguette soi-même, cependant, l'acheter est bien plus efficace.
• L'argent gagné : faire une baguette soi-même reviendrait plus cher car le prix des ingrédients que l'on paye pourrait être supérieur à celui que paye le boulanger qui achète en grande quantité.

De manière générale, on peut dire que toute entreprise crée de la valeur en transformant ou appliquant un savoir faire, un savoir dans le but de créer un produit ou rendre un service. La valeur ajoutée est la notion financière qui permet de mesurer cette création de valeur.

La définition de la valeur ajoutée au niveau macro-économique correspond au Produit Intérieur Brut (PIB). Un pays aussi peut être vu comme un acteur économique qui peut donc créer à son tour de la valeur.
En conséquence la valeur ajoutée d'un pays est appelée le Produit Intérieur Brut , il correspond à la somme des valeurs ajoutées crées par ses entreprises.
Source | Cours fsjes
Pour supporter l'équipe du site ,Partagez sur
logoblog
Previous
« Prev Post

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire